Société

Internet/ Prudence ! Prenez connaissance des différents types d’arnaques

Avec l’avènement des TIC, une nouvelle forme d’escroquerie a pris forme dans le monde. Appelés cybercriminels, ces arnaqueurs utilisent différents moyens pour soutirer des biens en nature ou en espèces à leurs victimes. Il est important de les connaitre pour ne pas tomber dans le piège, voici quelques-uns.

Les gains imaginaires

C’est le plus courant des arnaques. Les cybercriminels utilisent ce mensonge pour faire rêver leurs victimes . Arguant un gain après une loterie  ,un tirage au sort ou un concours quelconque, les escrocs demandent aux « gagnants » de payer des frais présentés comme des frais d’administration, des taxes, des frais de douanes entres autres pour entrer en possession de son prix.

Le gentil donateur

 

Courant depuis 2007, ce type d’arnaque consiste à extorquer des fonds à des internautes en leur faisant miroiter une somme d’argent. En général l’escroc envoie un courrier (écrit dans un français passable) dans lequel il fait croire à son destinataire, selon différentes situations ,qu’il dispose d’une grande somme et qu’il désire le transférer à quelqu’un. Pour cela une somme est demandée pour des supposés papiers de formalités pour effectuer  le transfert .

La vente d’occasion

Obtenir un objet de valeur à un petit prix est bien tentant pour bien nombre de personnes. Les arnaqueurs savent bien jouer sur cette faiblesse pour soutirer de l’argent. A travers de petites annonces de ventes d’occasion, ceux qu’on appelle « les brouteurs » savent bien attirer des naïfs dans leurs mailles . Comme toute commande , il faut envoyer l’argent avant la livraison. Et une fois l’argent envoyé, adieu l’objet.

Le chantage « sexuel »

Dans ce cas, le cybercriminel joue sur la psychologie de l’internaute. Contrairement aux autres méthodes qui consistent à amadouer, celle-ci repose sur le chantage. L’escroc fait des montages  vidéos ou des photos dans lesquels sont exposés les visages des « cibles ». Le malfaiteur les brandit pour exiger des sommes importantes sinon il les divulgue tout simplement.

Le bonheur menacé

Ici, l’arnaqueur est plus patient puisque l’escroquerie se fait en deux phases . D’abord il échange sur les sites de chat avec les jeunes filles ou femmes en quête de conjoint. Lorsqu’il gagne la confiance de sa partenaire , il met en branle la deuxième partie de son plan. Cela consiste à inventer une situation dramatique (maladie, perte importante, risque de faire la prison, etc) nécessitant de l’argent. Par peur de perdre « l’amour qu’elle a trouvé », la femme peut être prête à tout pour aider…

Le bourreau- victime

C’est l’une des nouvelles méthodes d’arnaque . Ici l’arnaqueur commente les articles qui traitent de certaines situations fâcheuses ou certaines maladies, se fait passer pour une victime qui s’en est sortie tout en proposant son aide aux autres victimes .Malheur à ceux qui mordent à l’hameçon .

La liste est non exhaustive. Prudence donc !

 

Commentaire d'article

Umalis