Politique

Togo / Voici ce qui explique le report de la marche des militants du parti Unir

On aurait pu assister à un duel entre le PNP et Unir le samedi 19 août prochain. A l’annonce d’une manifestation publique du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), à la même date que celle organisée par le Parti National Panafricain (PNP) de Tchikpi Atchadam, les esprits se sont préparés à une démonstration de force de part et d’autre. Mais, malheureusement, le « match » n’aura pas lieu. Le parti Unir a montré ses limites.

Alors que les militants et sympathisants du PNP battront les pavés pour exiger le retour à la Constitution de 1992 et le vote de la diaspora togolaise, les partisans du parti Unir voulaient sortir dans les rues pour manifester leur soutien à la politique du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et président de leur parti. Cependant, la décision de renoncement à cette marche a été prise dans la soirée du mercredi 16 août à l’occasion d’une réunion extraordinaire du parti Unir. Est-il nécessaire d’organiser une manifestation publique à la même date que le Parti National Panafricain (PNP) de Tchikpi Atchadam ? Comment se fera la mobilisation des moyens financiers pour sa réussite ? Ces questions étaient à l’ordre du jour de cette réunion.

Selon les informations, plusieurs cadres du parti présidentiel n’avaient pas approuvé l’idée de manifester publiquement à la même date que le PNP. Selon eux, le parti Unir est une « grande formation politique » qui ne saurait être contrainte de descendre dans les rues parce que le PNP organisait lui aussi une marche. Le risque d’affrontements entre les militants des deux formations politiques a été aussi examiné.A cet effet, ils ont exigé du temps pour une meilleure organisation tout en invitant les responsables du parti à garder leur calme et à ne point afficher leur affolement face aux initiatives de Tchikpi Atchadam.

Commentaire d'article

Umalis