Société Technologie

Les agents de Togocel et Togotelecom en appellent à Faure Gnassingbé pour sauver la situation

Les responsables du Syndicat des agents de Togo Telecom (SAT) et du Syndicat des télécommunications (SYNTEL) ont échangé lundi dernier avec les agents de Togo Telecom et de Togocel de Sotouboua et de Sokodé sur leurs préoccupations inhérentes à la création d’une société Holding d’État dénommée « Togocom ». Après discussions, ces derniers sont favorables à une lutte syndicale pour sauver leur cas.

Partant de l’expérience de la fusion entre les douanes et les impôts, et qui a mis sous la paille plus de 700 personnes, ces agents ne veulent pas subir le même sort et demandent que la transformation du groupe Togo Telecom se fasse par et pour les agents des deux sociétés précitées. « Chacun connaît le péril qui nous attend, même ceux qui sont dubitatifs compte tenu de certains événements passés, ont compris qu’aujourd’hui, il fallait transcender ces menus fretins de différence et s’attaquer à l’essentiel qui est leur job menacé », a indiqué Aminou Mouhamad Bacharou, secrétaire général du SAT.

Les agents de Togo Telecom et de Togocel disent ne pas être contre la transformation, mais que cela soit faite dans les règles de l’art. Ils en appellent même au président de la république Faure Gnassingbé. « Ce dont je suis sûr, c’est que ce bien vaillant patriote togolais (ndlr, Faure Gnassingbé) écoutera le cri de ses frères pour revoir sa position si l’actuelle est de suivre son ministre, Mme Cina Lawson », a-t-il ajouté.

 

 

Commentaire d'article

Umalis