coopération

Togo : Pour la promotion d’une citoyenneté communautaire dans l’espace CEDEAO

La mise en application du protocole portant sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO rencontre toujours des difficultés. Les acteurs d’échanges commerciaux entre les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEOA) font face à des contraintes d’ordre identitaire et sécuritaire. Le Togo veut faire sa part pour changer la donne.

En effet, le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) pilote actuellement le projet dénommé « Promotion d’une citoyenneté communautaire à travers la sensibilisation sur la carte d’identité biométrique et la lutte contre les tracasseries aux postes frontaliers du Togo ». Les résultats de ces travaux permettront de relever le défi et rendre effectif le protocole de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens aux postes frontaliers Togo-Bénin, Togo-Ghana et Togo-Burkina Faso.

Cette initiative du GF2D vise à intensifier les campagnes de sensibilisation de masse en vue d’aider les citoyens de l’espace CEDEAO à se familiariser avec les textes et les voies de recours par rapport à ce protocole. Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Col Yark Damehame, la libre circulation des personnes et des biens aux postes frontaliers est l’une des préoccupations du Chef de l’Etat togolais. Ainsi donc, le Togo compte prendre des mesures en vue de la mise en place d’une carte d’identité biométrique dans la zone CEDEAO et d’un Tarif Extérieur Commun (TEC).

Commentaire d'article

Umalis