Politique

Togo : Les marches pacifiques, c’est aussi l’affaire des partisans Unir !

Alors que le Parti National Panafricain (PNP) de Tchikpi Achadam mobilise ses militants et sympathisants pour une manifestation publique le 19 août prochain, le parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) projette de battre également les pavés le même jour. Voyant l’impact des discours du président du PNP sur les populations, le parti du président de la République a décidé de battre cette formation politique sur son propre terrain.

D’une part, les manifestations pacifiques du PNP dans plusieurs villes du Togo et dans la diaspora visent à exiger « le retour à la constitution de 1992 » et « le droit de vote pour la diaspora » ainsi que « l’alternance politique au Togo ». D’autre part, les militants du parti à la colombe seront dans les rues pour manifester leur soutien au président Faure Gnassingbé.

« Si demain UNIR avait l’impression qu’il y a des actes et comportements, des attitudes tendant à fragiliser la cohésion et l’unité nationales, elle ne manquera pas de se mobiliser pour défendre les valeurs de fraternité et de tolérance auxquelles elle est très attachée », a indiqué le ministre Gilbert Bawara dans un entretien accordé à l’Agence de presse Afreepress le jeudi 10 août dernier.

Il n’a pas caché sa désapprobation vis-à-vis des « comportements, des attitudes  et des discours qui sont de nature à fragiliser le vivre ensemble, à mettre à mal l’unité du pays, à mettre à mal notre désir et notre volonté de vivre ensemble, le souci que nous devons avoir ou notre volonté de travailler ensemble. Je dis que, s’il y avait le sentiment que tout ceci était menacé, UNIR qui est attachée aux valeurs de cohésion et d’unité ne manquera pas de réagir. Quand la République est en danger, nous devons être des remparts et lutter contre les relents tribalistes », a-t-il ajouté.

Commentaire d'article

Umalis