Culture & Réligion

La préfecture de Zio a encore vibré aux rythmes et sons d’Ayiza édition 2017

La fête de la moisson du haricot, « Ayiza 47ème édition », célébrée par les natifs de la préfecture de Zio, a encore tenu toutes ses promesses. Les fils et filles de ladite localité ont fait revivre leur histoire à travers ces retrouvailles placés sous le thème « Ayiza ou la cohésion sociale, socle du développement de notre Préfecture ».

Pour la 47ème fois consécutive, les natifs de la préfecture de Zio ont célébré leur fête traditionnelle. Elle a réuni plusieurs ressortissants et différents invités dont l’Égypte, pays invité d’honneur, pour apprécier la richesse culturelle de la localité.

C’était l’occasion pour le ministre en charge de la culture, Guy Madjé Lorenzo, de rappeler que le fondement de tout développement est la cohésion sociale, rejoignant ainsi le thème retenu pour la célébration.

Rappelons que la fête traditionnelle Ayiza marque le retour des fugitifs qui craignaient la « méchanceté » d’Agokoli. Arrivés dans la localité, actuelle préfecture de Zio, ils ont semé du haricot et le temps de continuer la fuite, ils ont souhaité que la culture de haricot éclore avant leur départ. En langue éwé, « Ayia Nétsévié » d’où, le nom de Tsévié.

Commentaire d'article

Umalis