Faits divers

Fabrication de boissons frelatées : 132 500 litres d’éthanol saisis par la gendarmerie togolaise

Cette importante quantité d’éthanol saisie depuis le 15 juin a été présentée hier à la presse togolaise. A l’issue des investigations, cette substance classée dans la catégorie des drogues a été retrouvée dans des laboratoires clandestins de fabrication de boissons frelatées. Utilisée sans modération, l’éthanol peut être un poison lent.

En effet, des commerçants de boissons alcoolisées utilisent souvent ce produit à la base destiné à l’usage médical pour la fabrication de Sodabi (boisson locale) ou toute autre boisson. « A l’heure actuelle, la gendarmerie a pu localiser certains laboratoires clandestins de fabrication de ces boissons frelatées et certains commerçants disposants des dépôts non agréés ont été identifiés », a relevé le Lieutenant Agba, chargée de la communication à la gendarmerie nationale.

Par ailleurs, les investigations se poursuivent pour démanteler d’autres réseaux. A cet effet, la gendarmerie a appelé les populations à coopérer et à éviter la consommation excessive de boissons alcoolisées à composition douteuse. Notons que l’éthanol se présente sous une forme de liquide incolore, volatil et inflammable. Concentré et hydraté, l’éthanol devient le bioéthanol, biocarburant qu’on mélange à l’essence ou au diesel pour la consommation des moteurs.

Commentaire d'article

Umalis