Economie

AGOA 2017 : La relance de la coopération économique entre les États-Unis et l’Afrique doit passer par l’industrialisation

La 16ème édition du forum de l’AGOA a pris fin ce jeudi à Lomé sur une note de challenge. Un certain nombre de recommandations destinées à relancer la coopération économique entre les Etats-Unis et l’Afrique ont été faites dont l’industrialisation en vue de donner un nouveau souffle à l’économie africaine. Les pays africains ont été également invités à mettre en place une plus grande intégration régionale africaine grâce à des initiatives comme la Zone de libre-échange continentale (ZLEC).

En effet, les autorités américaines se sont engagées à renforcer leur appui aux membres de l’AGOA à travers l’Accord de facilitation économique (AFE) de l’OMC. Cet appui s’dresse plus particulièrement aux pays enclavés afin de réduire les coûts commerciaux et faciliter les échanges commerciaux entre les Etats.

En ce qui concerne les défis, les pays de l’AGOA doivent s’engager sur la voie de l’industrialisation afin d’ajouter une plus-value à leurs produits et améliorer la structure de leurs économies. Par ailleurs, il est important d’améliorer la coopération entre les pays de l’AGOA et les Etats-Unis par l’optimisation des mesures sanitaires et phytosanitaires. En dépit du taux élevé de la demande du côté des Etats-Unis, les bénéficiaires de l’AGOA doivent effectuer des études de marché approfondies en vue de produire des produits adaptés aux normes américaines. En outre, l’Afrique devrait mettre en évidence l’importance de la sécurité afin d’améliorer le commerce.

Conformément à l’Agenda 2063, les relations commerciales et d’investissement avec les États-Unis devraient permettre à l’Afrique de s’industrialiser et contribuer à l’intégration régionale.

Pour rappel, l’AGOA est une loi du Congrès visant à promouvoir le commerce et l’investissement bidirectionnels pour favoriser le développement durable ainsi que l’intégration régionale. Vu que l’Afrique fait des progrès vers l’intégration continentale, les États-Unis doivent à cet effet soutenir le programme d’intégration régionale afin de promouvoir l’intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale.

Commentaire d'article

Umalis