Faits divers

Togo / Une dame échange son bébé contre 5000f

La précarité ambiante dans laquelle baignent beaucoup de togolais conduit certaines personnes à user de subterfuges pour subvenir à leurs besoins. C’est le cas d’une dame de 32ans  qui  s’est vue confisquée son unique fille en voulant gagner une somme de 5000F CFA.  Comment en est-elle arrivée là. Lisez plutôt !

Apkene est une jeune dame de 32ans qui n’exerce aucune activité principale dans sa vie. Pour subvenir à ses  besoins elle a trouvé une astuce pour escroquer les hommes.

Loin de ce qu’on peut penser, Apkene n’a rien à revendre ni sa jeunesse ni sa beauté mais sa malice. Le jeu est simple. La jeune dame jette son dévolu sur les hommes en couple financièrement stables. Après l’avoir repéré, Apkenè guette l’homme qui se rend au service et lui demande une somme de 5000f ou 10000f tout en menaçant  de faire croire à la femme qu’elle detient son enfant  si ce dernier ne répond pas favorablement  à sa demande . Généralement  cela  marche puisque, selon ses propos, cela fait deux ans qu’elle exerce cette « activité ».

Samedi dernier, Apkenè a encore déniché un jeune homme à qui elle demande 10 000f sous peine de mentir à sa femme qu’elle détient son enfant. Heureusement ou malheureusement l’homme ne prend pas en compte la menace. Il refoule la dame tout en lui demandant d’aller se faire voir ailleurs.

Très remontée, Apkenè décide de se venger en « créant des histoires au Monsieur ».Elle se rend directement chez la dame à la maison, le bébé de 2ans dans  les bras. « Bonjour Madame votre mari m’a enceinté il y a trois ans et refuse de prendre en charge l’enfant ; Je viens tout juste de lui demander de l’argent  pour acheter de la nourriture et il m’a envoyé balader ».

Mais cette femme escroc se heurte à une réaction contraire à celle qu’elle a espérée. La femme sourit tout simplement, l’invite à s’assoir et lui présente des excuses. « Ne lui tiens pas rigueur, il ne sait pas ce qu’il fait donne-moi la petite je vais la nourrir et tiens ces 5000f pour le transport reviens demain, à son retour je vais lui parler ».

Très surprise, Apkenè se résigne à laisser la petite tout en espérant obtenir beaucoup plus au retour du mari. Elle ne verra plus sa fille. Le lendemain elle retourne voir la dame qui refuse de lui ouvrir puis le lendemain et le jour suivant même scenario.

Finalement le troisième jour la femme lui lance à l’entrée du portail. «  Vas t’en ! Cet enfant n’est-il pas de mon mari ? Puis que tu n’arrives pas à en prendre soin je vais le faire pour toi ».

Ce que Apkene ne savait pas c’est que le couple sur lequel elle est tombée cette fois est en quête d’enfant depuis qu’ils sont mariés il y a près de 5 ans. La dame a trouvé en la petite fille une occasion de devenir maman. Tout le voisinage  tente de  raisonner  cette dernière  en vain, Madame ne veut plus rendre « l’enfant de son mari ».

Jusqu’à ce jour, Apkenè ,  la vraie mère est dans tous ses états, elle frappe à toutes les portes pour obtenir de l’aide afin de récupérer sa fille. Certains de ses proches lui ont conseillé de se rendre au commissariat mais la jeune dame craint qu’on découvre ses manœuvres d’escroquerie.

En attendant qu’elle trouve une solution, la nouvelle maman passe du bon temps avec « sa fille ».

Commentaire d'article

Umalis