Faits divers

Togo / L’ANC dénonce l’attitude irrespectueuse d’un officier à l’endroit du célébrissime Jean-Pierre Fabre

La dernière manifestation publique des partis politiques membres du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Malgré les coups dirigés contre eux, les sympathisants et militants de ce regroupement politique ont tenu à aller jusqu’au bout de leur décision. La marche a bel et bien eu lieu mais, c’est sans compter les affronts et obstacles sur le terrain…

Rappelons que Jean-Pierre Fabre et ses disciples étaient dans les rues de Lomé le 3 août dernier pour exiger « la mise en œuvre rapide et consensuelle des réformes politiques prévues par l’APG et l’organisation des élections locales ». Une semaine après, un communiqué signé par le 1er vice-président l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Patrick Lawson, a été rendu public. D’après cette note, un certain nombre d’ « entraves » à cette manifestation pacifique sont à relever, notamment le comportement d’un officier vis-à-vis du Chef de file de l’opposition togolaise, président de l’ANC et membre du CAP 2015.

En effet, un officier a immobilisé le convoi de sept (7) bus transportant des militants du CAP 2015 en provenance de Kpogan. Dépêché sur les lieux pour débloquer la situation, Jean-Pierre Fabre s’est confronté au mutisme de l’officier en question qui lui a simplement tourné le dos. Quel affront au député de la nation, qui plus est le chef de file de l’opposition togolaise !

D’après le communiqué, c’est une « attitude irrespectueuse au chef de file de l’opposition, avec rang d’institution de la République ». Selon Patrick Lawson, de tels actes « liberticides » sont passibles de peines d’amende et d’emprisonnement conformément à la loi. « Il faut rappeler que dès l’annonce de la manifestation, le régime RPT/UNIR a orchestré sur les médias, des campagnes de dénigrement de l’opposition togolaise, d’intoxication et d’intimidation des populations, avec des rafles opérées dans les quartiers », a par ailleurs rappelé le communiqué.

 

Commentaire d'article

Umalis