Economie Finance

La famille des comptables publics s’est agrandie au Togo

Ils répondent au nom de Dzifa Koffi Lankpéko et Anasse Agbéré, deux nouveaux comptables engagés à assainir les finances de l’État et à lutter contre les crimes économiques. Ces professionnels de la comptabilité sont entrés dans leur fonction mardi dernier, après avoir prêté serment au palais de justice de Lomé.

Ces deux nouveaux membres enregistrés au palais de justice de Lomé pour le compte du corps des comptables publics, ont juré travailler à la bonne gestion des fonds publics et lutter contre toute forme de crimes économiques (fraude, corruption, et délits assimilés). Ils se sont engagés à remplir avec probité et fidélité leur fonction dans le respect des textes législatifs et réglementaires régissant la profession.

Ces désormais agents du trésor public ont été appelés à s’acquitter de leur devoir selon les principes cardinaux du métier. « C’est une profession qui demande beaucoup de probité dans la gestion des deniers publics, de rigueur dans la comptabilité de l’État et la promptitude en ce qui concerne la réédition des comptes », a rappelé le magistrat Eric Nayo.

Commentaire d'article

Umalis