Technologie

Transformation du groupe Togo Telecom: SATL et SYNTEL passent aux aveux

Les responsables du Syndicat des Agents de Togo Telecom (SATL) et du Syndicat des télécommunications Togo (Syntel-Togo) donnent leurs versions de la transformation du Groupe Togo Télécom en Togocom. Aminou Mouhamad Bacharou et Edoh Agba respectivement Secrétaire général du SATL et Syntel Togo, accuse la ministre des postes et de l’économie numérique Cina Lawson, de sacrifier le groupe Togotelecom au profit des prédateurs.

Reçus ce vendredi 4 août sur la radio Victoire Fm, Aminou Mouhamad Bacharou et Edoh Agba ont présenté le processus qui devrait conduire à la transformation du Groupe Togo Télécom. Sans être contre cette transformation, les deux responsables syndicaux indiquent que le processus suivi n’est pas celui recommandé par le Comité de coordination (COCORD) mis en place par la ministre Cina Lawson pour l’effectivité de cette transformation.

« Quand nous voyons ce que la ministre cherche à exécuter et les recommandations déposées par le COCORD, ce n’est pas ça. L’inquiétude pour nous, c’est qu’on fait tout pour fragiliser d’abord l’entité Togo Telecom avant que les nouveaux prédateurs n’arrivent », a déclaré M. Bacharou. Et à Edoh Agba d’ajouter, « qu’est-ce qu’on a derrière pour effacer le Groupe Togo Telecom puisque dans les pays où il y a eu transformation, le groupe mère n’a jamais disparu » Selon eux, Cina Lawson veut sacrifier le groupe Togo Telecom.

La grande inquiétude de ces responsables est qu’ils craignent de se retrouver sous la paille à la fin du processus de transformation. Et aussi, dénoncent-ils, la préférence des étrangers aux togolais dans les offres d’emploi, au ministère des postes et de l’économie numérique.

Commentaire d'article

Umalis