Faits divers Société

Les croupions de dinde, comment font-ils pour arriver au Togo ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des centaines de tonnes de cette viande très prisée par les togolais traversent les frontières du pays et atterrissent chaque jour dans les bars et sur les étalages des revendeuses. Pourtant un décret portant interdiction d’importation, d’entreposage et de distribution des croupions de dinde sous toutes ses formes sur le territoire togolais a été signé il y’a près de 13 ans. Ce commerce continue de faire des chiffres colossaux en dépit de cette disposition.

Des enquêtes ont révélé qu’une localité proche de la frontière Togo-Ghana est le lieu d’approvisionnement par excellence de cette viande. Selon les informations, les croupions de dinde ne sont pas prohibés de l’autre côté de la frontière. Le ministère togolais de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique a promis prendre des mesures qui jusqu’alors n’arrivent pas à porter du fruit. La corruption aidant, ces produits s’écoulent plus vite qu’avant la mise en vigueur du décret. Ne dit-on pas que l’interdit attise plus la convoitise ?

Certaines commerçantes confient dissimuler les croupions de dinde parmi d’autres marchandises ou au besoin sortir quelques billets de banque pour se sortir d’affaire. Objets de contrebande, ces viandes impropres à la consommation et qualifiées de « cancérigènes » s’exportent tout de même vers d’autres pays de la sous-région. En effet, leur consommation comporte des dangers pour la santé humaine. Composé à 80% de matière grasse, les croupions de dinde sont obtenus par injection des hormones de croissance à ces volailles. Aussi, sa position génétique peut être source de contamination. Vu que c’est toute la chaine des contrôleurs des douanes et commerçants qui est impliquée dans ce trafic, il va falloir des mesures plus drastiques pour démanteler les réseaux de contrebande et mettre un fin définitive à la commercialisation des croupions de viande devenue un problème sanitaire d’ordre social.

Commentaire d'article

Umalis