Faits divers

Togo : Les contractuels des Impôts sacrifiés pour l’OTR réclament toujours justice

Près de 732 employés des Impôts ont été licenciés en 2014 pour que naisse l’Office Togolais des Recettes (OTR). 30 mois après, leur situation n’a pas encore fait l’objet d’une étude afin qu’ils soient remis dans leurs droits. Au cours d’une conférence de presse ce jeudi, ils ont crié à l’aide.

Suite aux réformes débouchant sur la création de l’Office togolais des recettes (OTR), des centaines d’employés des anciens services des impôts et des douanes au Togo se sont retrouvés au chômage. Regroupés dans le Collectif des Agents Contractuels des Impôts Démis (CACID), ils disent avoir effectué bien de démarches en vue de régler ce qu’ils appellent « un litige » sans résultat. Pour cette fois, ils en appellent au Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

« Neuf (09) mois après la transmission de ce rapport à la Présidence de la République, aucune réaction n’a été constatée de la part de l’Autorité compétente », a déploré le CACID. Rappelons que le 25 mai 2016, ces ex-contractuels étaient montés au créneau pour dénoncer le statu quo par rapport à leur situation mais rien n’y fit. A cette époque, ils avaient saisi le médiateur de la République, Mme Awa Nana Daboya, qui a pourtant soutenu avoir eu recours au Président de la République dans un courrier comportant des mesures de solutions. Vivement que ce nouveau appel « au secours » atteigne les oreilles de Faure Gnassingbé.

Commentaire d'article

Umalis