Faits divers

« Si un enfant chante mon morceau, le papa est obligé de chanter », Djifason

Alors qu’il était l’invité de l’émission « Mon Délire » sur la radio Zéphyr ce mercredi 2 août, l’artiste de la chanson togolaise Djifason disait ceci : « Quand je marche dans la rue, je n’arrive même pas à marcher. Je chante pour tout le monde. Si un enfant chante mon morceau, le papa est obligé de chanter ».

Pour appuyer ses propos, l’artiste prend à témoin ces morceaux « Aputa », « Tikpo-Tikpo », « Adéyéyé » ou « Egator » qui font le buzz dans les rues et quartiers de Lomé et avec lesquels, il a réussi à se faire une place dans le showbiz togolais. Selon lui, ses morceaux font bouger tout le monde, du plus petit au N° 1 des togolais. « Non seulement le Président de la République togolaise mais aussi Mme Dogbé (ministre du développement à la base, ndlr) dansent aux rythmes de mes chansons », a-t-il déclaré.

Dans la foulée, Djifason s’est auto-classé l’artiste le plus aimé des togolais, si on met de côté les doyens comme Jimmy Hope et King Mensah. A 30 ans dont 14 passés à chanter, Djifason prépare son deuxième album sur lequel il réserve des collaborations, notamment avec le Camerounais Locko et le Burkinabé Floby.

Commentaire d'article

Umalis