Société

Le Syndicat national des agents de la fonction publique suspend son mot d’ordre de grève

Le préavis de grève qui planait sur Gilbert Bawara et son ministère est suspendu. Le Syndicat national des agents de ministère de la fonction publique (SYNAFOP), auteur de ce préavis, en a décidé ainsi ce mercredi lors de son assemblée générale. Les deux parties se sont données un délai d’un mois pour trouver une issue favorable.

La raison évoquée est que, les responsables de ce syndicat ont pensé à la conséquence de cette grève sur l’administration générale. « Nous voulons prendre des décisions responsables, nous n’avons pas l’intention de pénaliser une couche qui n’en est pour rien dans notre situation, surtout le cas des enseignants et des autres qui n’ont pas de salaire », a déclaré Komlan Hormenou, responsable du SYNAFOP.

En effet, M. Hormenou indique que le SYNAFOP a eu une dernière rencontre avec son ministre de tutelle, qui a reconnu la légitimité des revendications  mais, qu’il est dans l’incapacité de se prononcer dans l’immédiat. « Lors de notre rencontre avec le ministre Gilbert Bawara ce mardi, il nous a dit que nos revendications sont légitimes mais le gouvernement n’a pas les moyens de les honorer. Il nous a fait comprendre que si c’est le problème de locaux, une solution pourra être apportée sou peu. Nous n’avons pas été d’accord avec lui parce que nous estimons que notre supérieur ne prend pas la mesure du travail que nous faisons », a-t-il ajouté.

Le syndicat tient cependant à rappeler que passer ce moratoire, si rien n’est fait, ils iront en grève sans tenir compte de quoi que ce soit.

Commentaire d'article

Umalis