Société

La société civile togolaise s’approprie les mécanismes de contrôle de l’action publique

La société civile togolaise en avant-garde de la décentralisation. A cet effet, elle est décidée à jouer sa partition dans le contrôle de l’action publique. C’est dans cette perspective qu’une formation sur les mécanismes de contrôle citoyen de l’action publique est initiée ce 3 août à Lomé, pour outiller cette dernière à mieux prendre part dans ce processus, en matière de promotion des programmes et projets de lutte contre la pauvreté au Togo.

Organisée par la Coalition des organisations de la société civile pour un développement inclusif (COSCiDI), cette formation de 2 jours vise à renforcer les capacités de la centaine de participants venus des associations et ONG actives dans toutes les régions du Togo.

Les discussions au cours de cette rencontre vont s’articuler autour du thème, le « Rôle de la société civile dans le processus de développement d’un pays ». Ces discussions seront dirigées par des experts togolais et étrangers. Les participants vont être également outillés sur les techniques et outils de plaidoyer et de lobbying.

La COSCiDI est créée en 2016 et a pour mission, le contrôle de l’action publique. Elle regroupe plus d’une dizaine d’associations et d’Organisations non gouvernementales.

Commentaire d'article

Umalis