Politique Uncategorized

Togo / Forcer la main au pouvoir de Faure Gnassingbé : La seule solution selon le député Djimon Oré

Le président du Front Populaire pour la Démocratie (FPD), Djimon Oré, exprimait son opinion par rapport aux réformes politiques sur une radio locale ce mercredi. Pendant que le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et certains partis de l’opposition togolaise comptent battre le pavé ce jeudi pour exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, l’ancien ministre du Togo a sa façon de voir les choses.

« Une fois que le peuple togolais sera conscient de ses responsabilités, il va réclamer qu’on aille vers une transition politique pour un règlement d’ordre global des problèmes », a-t-il relevé. En effet, il pense que l’opposition doit amener la population à sa cause et la sensibiliser sur ses responsabilités. Le député à l’Assemblée nationale propose qu’on « force » la main au pouvoir de Faure Gnassingbé pour ouvrir un dialogue national en vue de la mise en place d’une « constituante » en remplacement de ce qu’il qualifie de « fameuse » commission de réflexion sur les réformes politiques présidée par Awa Nana-Daboya.

Ces propos de Djimon Oré démontrent la stratégie de son parti politique Front Populaire pour la Démocratie (FPD) qui a déjà commencé sa sensibilisation par la préfecture de l’Ogou. « La population avec laquelle nous avons discuté, est entièrement d’accord avec nous », indique-t-il. Selon le FPD, la mise en place d’une constituante va aboutir à une transition politique et c’est l’unique alternative convenable au Togo.

Commentaire d'article

Umalis