Faits divers

Togo : Cambriolage dans le quartier Nyékonakpoè-Adjololo, un homme retrouvé mort!

D’après le quotidien togolais Liberté, le corps sans vie d’un homme de la soixantaine a été retrouvé à son domicile, pieds et mains ligotés, le visage cagoulé. Apparemment, la « police de proximité » initiée par le gouvernement n’a pas réussi à dissuader les criminels qui continuent de perpétrer dans l’ombre leur sale besogne. Cette fois, c’est le quartier Nyékonakpoè-Adjololo, et au tournant ?

L’insécurité dans certains quartiers de la capitale togolaise s’en va grandissante. Le dimanche 30 juillet dernier, des individus, pour l’heure non identifiés, auraient fait infraction au domicile du nommé Jean Jacques Jamier et auraient emporté quelques-unes de ses affaires personnelles ainsi que sa voiture. Mais avant, les malfrats l’auraient ligoté et bâillonné. « Comme il vivait seul, personne n’a été alertée sur le coup. Ce sont certainement ceux qui l’ont ligoté qui ont éteint ses téléphones portables », indique une source présent sur les lieux.

Ce qui relève d’un véritable paradoxe est le fait que la maison de la victime se trouve pourtant dans une zone très fréquentée. « On ne peut pas croire que pareil crime ait été commis ici parce qu’il y a toujours un peu d’animation la nuit jusqu’au petit matin. Les gens viennent à la cafétéria d’en face, mais personne n’a rien vu », a déclaré un voisin perplexe. Comme toujours, un appel pressant a été lancé au ministre de la Sécurité et de la Protection civile en vue du renforcement de ses mesures.

Commentaire d'article

Umalis