Politique

Togo / L’ultime solution de Jean Pierre Fabre pour résoudre la crise politique togolaise

Le chef de file de l’opposition au Togo, Jean Pierre Fabre s’est exprimé ce lundi sur la radio Victoire Fm. Invité  à se prononcer sur les sujets brulants de l’actualité, Jean Pierre Fabre pense que la crise politique au Togo ne peut prendre fin que par un seul acte : le soulèvement populaire.

L’intervention  du leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) vient en prélude à la manifestation de rue que le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), regroupement dont il est membre, organise ce jeudi 3 août dans la capitale togolaise.

A travers cette manifestation, les organisateurs entendent  amener le pouvoir de Faure Gnassingbé à ouvrir un cadre de dialogue pour mettre fin aux dissensions sur les réformes politiques, les sujets relevant de la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la révision du code électoral  .

Pour  Jean Pierre Fabre,  seul un soulèvement populaire peut « faire partir le pouvoir en place ».  L’opposant togolais prend pour exemple le cas du Burkina pour étayer ses propos. Selon lui, c’est  l’unité d’action dans laquelle les burkinabè ont réagi qui a réussi à faire basculer le régime de Blaise Compaoré.

« La population doit se soulever pour obtenir son indépendance. Gnassingbé Eyadéma nous a dirigés pendant longtemps et son fils a pris la relève et nous en sommes déjà à 12 ans. Il faut que nous réfléchissions », a lancé Jean Pierre Fabre.

Conscient du fait que la lutte que lui et les siens ont entamé depuis des années, peine à prendre fin, Jean Pierre Fabre se redonne toutefois un souffle d’espoir et reste ferme. « Nous n’abandonnerons jamais, nous allons avoir cette victoire avant de nous reposer.

 

Commentaire d'article

Umalis