Société

Togo : Le CJD fait sa part dans le processus de décentralisation à travers le projet « ABC »

La cérémonie de lancement du projet « ABC : Agir pour Bâtir la Cité » a eu lieu ce samedi 29 juillet 2017 à la salle de spectacle du marché moderne de Cacavéli-Agoènyivé. Après « Togo Tribune libre », le CJD (Collectif des Jeunes pour le Développement) vient de mettre en place ce projet qui vise à rappeler à chaque citoyen ses responsabilités en tant qu’acteur de développement de sa communauté.

Le décor de l’évènement a été planté avec l’hymne national qui a été chanté en chœur par toute l’assemblée. Puis, une minute de silence a été observé en mémoire des humoristes togolais défunts. Dans son mot de bienvenue, le président national du CJD, Kovi Adanbounou, a rappelé que la décentralisation « n’engage pas seulement les organisations administratives locales » mais plutôt exige de la part des citoyens beaucoup de devoirs en tant que membres de leurs communautés respectives. « C’est pourquoi nous devons faire un sursaut patriotique pour renforcer notre pouvoir d’agir : agir sur le plan individuel, organisationnel et communautaire », a-t-il renchéri.

De la communication sur le thème « Les conflits dans le monde : de la nécessité de préserver la paix dans nos communautés », il est à retenir que face aux défis auxquels est confronté notre pays dans la marche vers le développement intégral, « il importe aux communautés de comprendre qu’elles doivent participer à ce processus en apportant leur contribution et en étant actives dans le fonctionnement de la société ». Le communicateur Thibaut Adibodin a par ailleurs rappelé que « cette contribution doit être volontaire et patriotique ». Le débat a été enrichi par les commentaires des participants.

Une partie de l’assistance…

Plusieurs personnalités politiques et chefs traditionnels étaient présents à cette cérémonie. Des artistes togolais tels que Santy Dorim et Papson Moutité ont eu à prester pour donner une ambiance festive à l’évènement. Selon le président national du CJD, Kovi Adanbounou, le projet ABC s’engage à accompagner les initiatives de microprojets des groupes organisés, des CVD et des CDQ en vue du développement des communautés de base.

« Que les divergences de point de vue sur des questions politiques ne nous éloignent pas de notre devoir patriotique à contribuer ensemble au développement de nos communautés, à cultiver la tolérance et à préserver la paix », a-t-il conclu.

Commentaire d'article

Umalis