coopération

La 4ème session de la Commission mixte Togo-Ghana a porté des fruits : « Non-stop border »

Les travaux de la Commission de coopération mixte Togo-Ghana ont pris fin hier. Les deux délégations ont pris des décisions importantes et ont paraphé des accords économique et sécuritaire allant dans le sens du développement des deux pays, notamment l’ouverture prochaine de leurs frontières communes 24H/24.

Au cours de la rencontre qui a eu lieu dans la capitale ghanéenne, les deux délégations ont échangé sur le renforcement de leurs relations bilatérales.

Il s’agit entre autres de l’opérationnalisation et de la gestion du poste de contrôle juxtaposé de Noépé-Akanu, de partager leurs expériences en matière de commerce et d’investissements, de renforcer les moyens sécuritaires au niveau des frontières, de gérer efficacement les affaires juridiques, d’œuvrer pour le développement des secteurs des mines, de l’énergie et de l’environnement, du transport, des télécommunications etc.

En vue de répondre à l’une des préoccupations de la Cedeao qu’est la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire, les frontières communes des deux pays seront bientôt ouvertes 24H/24 pour une fluidité des échanges commerciaux entre les deux pays . Selon le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey, c’est Lomé qui accueillera la 5ème session de cette Commission.

Commentaire d'article

Umalis