Santé

Le Nord-Togo confronté à une hausse du taux de prévalence des hépatites

Dans le cadre de la célébration le 28 Juillet de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites, la présidente de la Ligue Togolaise de Lutte contre les Hépatites, Dr Kanny Sokpoh Diallo, a rendu publique une information selon laquelle le taux de prévalence de ces pathologies au plan national est dans la fourchette de 15 à 25 %, alors que le Nord Togo accumule à lui seul 37 %.

D’après les chiffres, l’alerte est rouge dans la zone septentrionale du pays ; d’où la nécessité d’accentuer les campagnes d’information des populations dans cette région vulnérable. Selon Dr Kanny Sokpoh Diallo, les chiffres révélés à l’issue des études sont alarmants et ont amené l’OMS à décider de mener des actions en vue de l’élimination des hépatites d’ici à 2030 à travers une campagne qui couvre 13 ans à compter de cette année 2017. D’où le choix du thème de cette année : « Eliminer les Hépatites ».

C’est pourquoi la Ligue Togolaise de Lutte contre les Hépatites a saisi cette occasion pour faire un plaidoyer à l’endroit du gouvernement afin d’organiser la campagne « Show your face » pour l’institution d’un Programme national de lutte contre les Hépatites. En effet, plusieurs activités sont inscrites au programme de la célébration de cette journée : des marches de sensibilisation, une séance d’information avec la presse, l’organisation de dépistages gratuits etc.

Toute la population togolaise est invitée à se faire dépister et vacciner contre cette maladie silencieuse mais extrêmement mortelle. Pour une sensibilisation efficace, la LTLH entend faire une sensibilisation en langues locales pour atteindre le maximum de Togolais.

Commentaire d'article

Umalis