Société

Togo/Litiges fonciers entre Akébou et Akposso: la situation s’enlise suite au meurtre d’une dame

Une situation tendue dure depuis le 18 juillet entre les communautés Akébou et Akposso du Togo. L’origine de cette tension est le meurtre d’une dame par des individus armés Akposso. La victime dénommée Tchando Bêta, est cultivatrice d’arachide et mère de 4 enfants. le journal Le temps rapporte que des conflits fonciers opposaient déjà les Akposso de l’Amou et les Akébou de Kougnohou. Et c’est la goutte d’eau qui a fait débordé le vase.

Alors que Tchando Bêta accompagnés de Débiré et Mondjivi, cultivait son champ d’arachide qui se trouvait sur le terrain litigieux, des hommes, au total 7 Akposso du village d’Alaoussou, tirent des coups de feu. Ces tirs atteignent mortellement dame Bêta et blessent le nommé Mondjivi. Les forces de l’ordre et de sécurité ont dû intervenir pour éviter le bain de sang qu’aurait occasionné la riposte des Akébou.

« Le chef corps du Camp de Témédja, le colonel Ouro Korigo Mollah Agnoro ainsi qu’une délégation des cadres Akébou venus de Lomé, se sont contentés de présenter des condoléances aux parents, amis et enfants de la victime. La situation est actuellement tendue entre les Akposso d’Alaousso de la préfecture d’Amou et Akébou d’Esséléké malgré les tentatives d’accalmie », a écrit le journal.

Il faut préciser que les problèmes fonciers entre ces deux communautés datent des années 1992, avec des affrontements occasionnant des pertes en vies humaines.

Commentaire d'article

Umalis