Politique

Togo / Philippe Atakpa : « Non à la politisation à outrance des fêtes Evala »

Philippe Maditoma Atakpa est membre du bureau du parti politique Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR). Dans son intervention sur les ondes de la radio Victoire Fm ce mardi, ce natif de Kouméa fustige la façon dont les fêtes traditionnelles Evala en pays kabyè sont « dénaturées » et détournées de leur sens premier.

« Ce pouvoir fait semblant de nous faire croire qu’il est kabyè. Ce n’est pas vrai, c’est un pouvoir clanique », a-t-il tonné. Philippe Atakpa reconnait que les luttes Evala et tout ce qui va avec constitue des cérémonies à la base traditionnelle et coutumière qui ne date pas d’aujourd’hui. Toutefois, c’est sans inclure le folklore qui s’organise de nos jours autour des Evala et qui révèle au grand jour « la politisation à outrance de cette célébration ».

En effet, pour la durée des festivités Evala dans la Kozah, les administrations se vident, les artistes désertent la capitale, le gouvernement retient son souffle ; bref le Togo est mis en « pause » pendant que tous les regards sont tournés vers Kara. Aussi, Philippe Atakpa dit être sidéré de retrouver le logo du parti au pouvoir UNIR sur la tenue de combat de certains lutteurs : ce qui s’apparent à une précampagne. D’ailleurs, plus la peine de revenir sur le flot de billets de banque qui a coulé abondamment des poches du gouvernement pour l’organisation de ces fêtes.

« Nos traditions sont politisés, nos chefs traditionnels sont politisés, nos fonctionnaires qui doivent prendre de la hauteur sont aussi politisés, que nous reste-t-il alors de nos valeurs traditionnelles ? », s’interroge Philippe Atakpa.

Commentaire d'article

Umalis