Société

Le COMINTES et l’UE s’allient pour une justice sociale dans les zones d’exploitation minière au Togo

Soucieux des conditions dans lesquelles vivent les populations des zones d’exploitation minière au Togo, l’ONG Comité international d’éthique et de solidarité (COMINTES) et l’Union européenne (UE) ont mis sur pied un projet pour venir en aide à ces populations. Il s’agit du projet « Dialogue  des parties prenantes autour des droits fondamentaux des communautés des zones minières au Togo ».

D’une durée de 4 ans, ce projet vise à assurer aux communautés, un avenir paisible et durable dans les zones minières au Togo. Pour ce faire, le projet prévoit des renforcements de capacité des populations en matière de défense des droits d’exploitation minière et compétences des organisations de la société civile (OSC) et communautés locales. L’une des activités est, l’amélioration du cadre juridique du secteur extractif. Aussi s’agira-t-il au cours de ce projet, d’assurer le respect des conventions pour une transparence dans la gestion des flux financiers.

Le projet sera exécuté dans 6 zones minières du Togo notamment, dans les préfectures de Vo, Yoto, Kloto, Bassar, Kpéndjal et Dankpen. Plusieurs institutions de la république à l’instar du ministère des mines, de l’Assemblée nationale, du HCRRUN, de l’ITIE et d’autres organisations étatiques que privées sont impliqués dans l’exécution de ce projet.

Il est attendu de ce projet, une collaboration entre les OSC et entreprises extractives autour de l’élaboration et la mise en place des plans de développement local. Il est aussi attendu des communautés, la capacité de gestion des ristournes issues des paiements infranationaux.

Commentaire d'article

Umalis