Agro-Environnement

Togo / Les céréales : produits d’échanges commerciaux entre les acteurs de la sous-région

L’édition 2017 de la  « bourse sous régionale agricole des céréales », s’est tenu du 20  au 22 juillet dernier à Lomé  . L’ouverture de cette grande rencontre commerciale, sous régionale a connu la présence de plusieurs personnalités. Environ une cinquantaine d’acteurs  du secteur céréalier venus de quatre pays côtiers notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo ont participé aux activités pendant  deux jours.

La bourse sous régionale agricole des céréales vise à favoriser une mise en relation entre l’offre et la demande en céréale pour la satisfaction des besoins des différents régions,  promouvoir la commercialisation des céréales des régions excédentaires vers celles déficitaires , promouvoir les relations entre opérateurs céréaliers et structures  de financement , et à favoriser une professionnalisation de la commercialisation des céréales.

La rencontre a réuni des acteurs  de la transformation des céréales, négociants et organisations faitières nationales des producteurs.

Plusieurs communications portant notamment sur l’importance du contrôle et de la gestion des aflatoxines dans le commerce des céréales en Afrique de l’Ouest » et l’ « importance du certificat Phytosanitaire, du certificat de salubrité et du certificat d’origine dans le commerce des produits du cru et des produits transformés en Afrique de l’Ouest  ont été dispensées aux participants. Occasion également pour les participants de marchander, de vendre, prendre des contacts et nouer des partenariats.

Organisée depuis une depuis d’années, la bourse sous régionale des produits agricoles  a permis durant ses éditions successifs de mettre sur le marché plus de 500000 tonnes de produits agricoles comme  le maïs, le mil, le sorgho et le riz bruts ou transformés générant plus de 5 000 000 dollars US.

La bourse sous régionale des produits agricoles est organisée par le projet West Africa Trade and Investment Hub (Trade Hub), en partenariat avec les organisations Afrique Verte Internationale et le Réseau Ouest Africain des Céréaliers (ROAC). Elle est financé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID)  .

Commentaire d'article

Umalis