Politique

Élections locales/l’UE ne jouera pas au gendarme derrière le Togo

L’Union européenne (EU) et l’Ambassade d’Allemagne appuient le processus de décentralisation au Togo à travers le Programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL), financé à hauteur de 19 millions d’euros. Malgré cet appui, l’UE tient à préciser qu’elle ne viendra pas obliger le gouvernement à faire ce qu’il doit faire.

Le soutien de la coopération allemande et de l’Union européenne vise seulement à accompagner le gouvernement dans le processus de décentralisation. « Nous ne simplifions pas la lourdeur de la tâche ; il y a tout un effort à faire, vous avez déjà commencé et je vous félicite à aller de l’avant », a déclaré lundi Christoph Sander, Ambassadeur d’Allemagne au Togo lors du lancement du programme.

L’une des principales phases de ce processus est l’organisation des élections locales. Et sur ce point, les partenaires techniques et financiers du Togo soulignent qu’ils ne feront pas le taliban derrière le Togo. « Ce n’est pas à nous de décider de comment les réformes doivent être faites. Nous ne serons pas des talibans pour l’organisation des élections locales », a mis en garde le chef de la délégation de l’UE, Nicolas Berlanga Martinez.

Quant au gouvernement, il rassure par le biais du ministre en charge de la décentralisation, de la tenue de ces élections en 2018.

 

 

Commentaire d'article

Umalis