Politique

Un meeting de l’ANC ce dimanche pour parler de la situation sociopolitique au Togo

Fidèle à sa mission d’éveiller les consciences des togolais à propos des questions essentielles liées à la politique au Togo, une section du parti de l’Alliance Nationale pour le Changement en collaboration  avec son leader, Jean-Pierre Fabre, organise un meeting ce dimanche à Hédzranawoé.

« La fédération ANC du deuxième Arrondissement A de Lomé invite les populations à prendre massivement part au meeting d’information et de sensibilisation qu’elle organise ce dimanche 23 Juillet 2017 à partir de 14 heures, à Hédzranawoé, près de l’Ecole Primaire Publique, pour faire le point sur la situation grave que traverse notre pays et qui fait du Togo une curiosité dans la sous région », lit-on dans le communiqué annonçant l’évènement.

Il sera entre autres question du « refus obstiné du Chef de l’Etat de mettre en œuvre les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales préconisées par l’APG », « la volonté affichée du Chef de l’Etat de procéder, de manière unilatérale et biaisée, aux réformes politiques pour s’assurer le maintient au pouvoir contre la volonté du peuple souverain », « le découpage des régions et préfectures du Togo en communes qui aboutit à une répartition pure et simple de la population togolaise en deux catégories de citoyens qui sont discriminés », « le pillage en règle des ressources publiques et la corruption généralisée érigées en mode de gouvernance ».

Le parti orange épouse l’opinion de la Conférence des Evêques du Togo selon laquelle, « le principe de l’alternance politique, avant d’être une valeur démocratique, est surtout une exigence de droit naturel… Il ne s’agit donc pas d’une faveur que l’on pourrait accorder ou non au peuple ; il est plutôt question d’une exigence capitale que tout citoyen ou parti politique devrait respecter ».

Commentaire d'article

Umalis