Justice

Les greffiers togolais veulent emprunter la voie du dialogue pour la sortie de crise

Les syndicats des greffiers du Togo ont adressé un courrier au ministre de la Fonction publique et au Garde des Sceaux afin qu’un dialogue soit ouvert avec les pouvoirs publics. En effet, ce corps de métier traverse depuis quelques semaines une crise qui paralyse le secteur de la justice au Togo.

A l’origine de la crise, il y a des revendications en vue de l’amélioration des conditions de vie et de travail des greffiers ainsi que l’adoption d’un statut particulier. Après des grèves répétitives, une trêve a été observée. A présent, les hommes en noir se déclarent disponibles pour rechercher des solutions consensuelles.

D’après le courrier, ils disent attendre en vain depuis la fin de la grève le 3 juillet dernier l’ouverture des discussions recommandées par le gouvernement. Ainsi, ont-ils décidé de tendre la perche de salut. Notons que les greffiers sont présents au sein des juridictions et travaillent au bon fonctionnement du service public de la justice en assistant les magistrats dans leurs tâches et en authentifiant les actes juridictionnels.

Commentaire d'article

Umalis