Développement

Togo/ Top Départ pour la ligne maritime SEALINK

Une rencontre de haut niveau a réuni ce mardi des représentants de la Communauté  Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Fédération des Chambres de Commerces et d’Industries de l’Afrique de l’Ouest (FCCIAO) et la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC). Cette réunion marque le démarrage de la phase de mise en œuvre du projet d’intégration commerciale « SEALINK » au sein de l’espace  régional CEDEAO.

Le projet d’intégration commerciale « SEALINK » consiste en à la mise en place  d’une Compagnie maritime qui va se charger essentiellement du transport de marchandises au sein de l’espace communautaire. Ce projet va pallier aux difficultés du commerce régional, surtout la lenteur dans les livraisons.

En prélude à sa mise en œuvre prévue d’ici le 31 décembre 2017, les principaux acteurs dudit projet se sont concertés au cours de cette réunion pour prendre des décisions très importantes en vue d’élaborer un plan d’action.

Selon Germain MEBA, Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT), également président de la FCCIAO, la mise en place de ce projet va favoriser une liaison directe entre les différents ports de la CEDEAO et garantir une certaine fluidité dans les transactions commerciales pour booster l’économie de la région.

A terme, le projet va permettre le développement du commerce en général à travers une augmentation des échanges de la région de 10% à plus de 25% les années à venir, c’est ce que notent  les experts de la CEDEAO.

La réalisation du projet «SEALINK» sera financée par la BIDC.

 

Commentaire d'article

Umalis