Politique

Relecture du code électoral et mise en place d’une CENI technique : Me Tchassona Traoré se prononce

Dans le cadre du processus de consultation des partis politiques initié par Payadowa Boukpessi, le ministre de la d’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locale, les questions relatives à la relecture du code électoral et à la mise en place d’une CENI technique indépendante pour les prochaines élections continuent d’alimenter les débats politiques au Togo.

« La démarche peut-être toujours critiquée. Parce que nous sommes habitués aux méthodes du régime et à sa manière d’opérer. Ce n’est pas eux qui vont nous donner sur un plateau d’or ce que nous attendons d’eux. C’est à nous d’être plus intelligents. Parfois quand quelqu’un fait semblant de mourir on fait semblant de l’enterrer. Je crois qu’on fait le jeu du gouvernement en restant sur les critiques », a relevé le président du Mouvement Citoyens pour la Démocratie et le Développement (MCD), candidat malheureux aux présidentielles 2015.

De part son analyse, il reconnait que les CENI politiques ont toujours posé des problèmes ; raison pour laquelle cette consultation devrait être l’occasion pour « dialoguer » et formuler des propositions au gouvernement sur la manière dont il faut procéder avec la CENI technique. « Nous au MCD, nous épousons la logique de nos amis de l’opposition qui trouvent que le cadre n’est pas approprié. Mais, le même MCD estime également qu’il faut aller écouter le ministre et lui formuler des propositions », a suggéré Me Mahoumet Tchassona Traoré.

Commentaire d'article

Umalis