Diplomatie

A propos de la situation sociopolitique au Togo : Le testament de Marc Fonbaustier !

A l’occasion de la fête de la libération nationale française célébrée le 14 juillet dernier, l’ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier, a reçu des personnalités politiques togolaises et plusieurs hôtes de marque dans sa résidence pour faire ses adieux autour d’un cocktail. En effet, c’est le dernier 14 juillet que fête le diplomate français au Togo. Il en a profité pour dire ce qui ne lui a toujours pas été facile à exprimer jusqu’à présent.

Adossant son costume d’ambassadeur, Marc Fonbaustier a dressé sans faux-fuyant le tableau que présente aujourd’hui la situation socio-politique au Togo. Des réformes politiques et constitutionnelles au mandat social de Faure Gnassingbé en passant par la réconciliation, aucun sujet n’a été négligé. « Même s’il y a eu aussi des heurts, des tensions, des colères parfois, le Togo connait, depuis un an, plusieurs développements convergents autour d’un Cap…», a-t-il relevé.

Toutefois, il indique que de grands défis attendent d’être relevés dans le pays : des efforts sont en cours mais il y a toujours des insuffisances. Sans user d’optimisme béat, il trouve qu’il y a de bonnes raisons d’espérer.

Tout comme la plupart des togolais, l’ambassadeur en fin de mission ne voit pas très clair dans le jeu du parti au pouvoir en ce qui concerne la question des réformes. Contraint à s’en remettre à la commission mise en place par Faure Gnassingbé, il espère seulement que les réponses aux interrogations sur le dossier des réformes ne tarderont pas. Quant aux coalitions de l’opposition, « par idéalisme, par raison, par humanisme, je me dis que ces mouvements hétérogènes et parallèles, qui concernent cependant l’espace public, vont peut-être ouvrir la porte à un dialogue respectueux des différences, mais tourné vers l’avenir commun », a-t-il déclaré.

Pour finir, Marc Fonbaustier invite chaque togolais à « tourner définitivement la page des souffrances passées ». « Mon espoir, pour le Togo, est qu’il poursuive sa longue marche vers l’unité, l’apaisement des tensions, la réconciliation, l’inclusion de toutes et tous, y compris et surtout les plus humbles, dans un projet commun ».

Commentaire d'article

Umalis