Culture & Réligion Uncategorized

Musique/ Le clin d’œil de l’artiste Meiway à tout le peuple togolais

L’artiste ivoirien Meiway ne sait pas que chanter sa langue maternelle et le français, il parle aussi…le mina. L’artiste vient de publier une chanson interprétée exclusivement en langue mina parlée au sud du Togo. La vidéo qui vient d’être mise en ligne a reçu l’assainissement de plusieurs  fans . Beaucoup y voient un message de confraternité entre la côte d’ivoire et le Togo.

« Muse Vide » a été lancée depuis  décembre  2016 mais est resté méconnue du grand public . C’est la récente publication de la vidéo qui a attiré un grand nombre de vues.  Et le message véhiculé  n’a laissé personne indifférent.

Tourné dans la ville d’Aneho au Sud du Togo « Muse Vide » est un brassage de deux cultures : celles de la Côte d’ivoire et du Togo. Sur un rythme traditionnel des peuple baoulé de la Côte d’Ivoire , Meiway pose sa voix d’expert en langue mina . Comme le traduit le titre, l’auteur du tube à succès  » zoblazo » ne comprend pas très bien la langue mina mais tient à « rester togolais jusqu’à la fin de la chanson.

Le ton différent de certains mots et l’intonation brassé de la musique confère à la chanson un caractère original. « Merci mon Dieu de permettre aux Ivoiriens et aux Togolais de se donner la main par cette chanson. Autant de similitude dans nos cultures respectives, dans nos tenues vestimentaires, dans nos cuisines et dans nos danses ne pouvait que nous rassembler. » Voilà le message fort  du professeur Awolowo.

Commentaire d'article

Umalis