Faits divers Sports

L’international togolais ne regrette pas d’avoir mêlé ses fans à ses problèmes familiaux

Il y a bientôt 2 ans, les fréquentes publications d’Emmanuel Adebayor à propos des différends qui l’opposaient à sa famille essentiellement sa mère ont mis du feu aux réseaux sociaux notamment Facebook. Condamné par certains pour cette attitude, le capitaine des éperviers du Togo a indiqué ce lundi au micro de BBC qu’il n’hésiterait pas à refaire la même chose s’il se trouve confronté aux mêmes problèmes.

« Si c’était à refaire je le referai encore. Je ne regrette rien parce qu’à la fin, je me suis rendu compte que la famille voulait que je tombe. Ce que je n’avais compris c’est qu’il y avait un de mes frères qui voulait habiter à Paris et du coup exigeait que je lui paye un appartement sur le champ. Aussi ma maman voulait-elle que je lui donne 15 mille euros par mois, or à l’époque ce que je lui donnais dépassait le salaire d’un ministre togolais », explique l’attaquant togolais.

Selon ses dires, sa famille usait de chantages pour le contraindre à satisfaire leurs besoins. Elle brandissait une menace selon laquelle « on va appeler les journalistes ». Les vrais problèmes ont commencé au moment où les membres de la famille exigeaient de lui un salaire mensuel et le contraignait à faire de ses frères des paresseux en étant à leurs petits soins.

Pour l’heure, sa carrière est le premier de ses soucis : « Je ne sais pas encore quand je pourrai arrêter la sélection mais le jour où ça arrivera je payerai moi-même mes billets d’avion pour aller préparer les matchs avec mes frères. Pour le club je suis encore en forme et le jour où je me serai réveillé avec un dos calé, c’est en ce moment que je me dirai que c’est la fin de ma carrière ».

Commentaire d'article

Umalis