coopération

Dussey et de Souza imprégnés des réalités des institutions de la CEDEAO

Le ministre togolais des affaires étrangères et président du Conseil des ministres de la CEDEAO Robert Dussey et le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) Marcel de Souza, ont visité samedi 15 juillet dernier, les institutions de l’organisation sises à Lomé. L’objectif de cette tournée, est de s’imprégner des réalités de ces institutions afin de trouver des solutions aux éventuelles difficultés auxquelles elles sont confrontées.

La représentation permanente de la CEDEAO au Togo, la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), le Centre d’information communautaire (CIC),  l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), l’Unité de préparation et de développement de projets de la CEDEAO (PPDU) et aussi les locaux de la Carte assurance brune, ont été les institutions visitées par Robert Dussey et sa délégation.

La BIDC par exemple, a pour mission la lutte contre la pauvreté, la promotion de l’emploi et la création des richesses en apportant un soutien aux projets de développement dans les 15 pays membres de la CEDEAO. Avec un capital de 1,5 milliard de dollars et 200 projets approuvés entre 2004 et 2016, la banque se trouve confronter à deux problèmes selon le président de la commission de la CEDEAO.

La BIDC, pour survivre, a besoin des décaissements venant des États membres. Un geste que beaucoup hésitent encore à faire. Robert Dussey a promis la disponibilité du président en exercice de la CEDEAO, Faure Gnassingbe à accompagner l’institution pour sa sortie de crise. « Nous allons sensibiliser et mobiliser les pays pairs de la CEDEAO pour qu’un soutien accru soit apporté à la BIDC », a-t-il ajouté.

Commentaire d'article

Umalis