Culture & Réligion

La Conférence des Évêques du Togo s’engage pour l’apostolat biblique

A l’issue de leur dernière Assemblée plénière, les évêques du Togo ont exprimé leur malaise devant « l’accueil souvent timide que certains prêtres et fidèles réservent aux efforts de sensibilisation que font les responsables de l’apostolat biblique ». Par conséquent, les responsables catholiques togolais promettent mettre tout en œuvre pour « réveiller chez nos fidèles le goût de la lecture et de la familiarité avec la Bible ».

En effet, l’enseignement biblique occupe une place importante dans la mission de l’Eglise. Selon le Père Anani, l’intérêt des évêques pour le sujet, l’accueil favorable des prêtres et des laïcs sont les conditions essentielles pour que l’action puisse porter des fruits. Car, dit-il, « le développement de l’apostolat biblique nécessite la collaboration de tous ». Par ailleurs, un autre défi non moins important demeure la traduction de la Bible en langues locales togolaises pour l’inculturation et les besoins de l’évangélisation.

En tant que Coordinateur national de l’apostolat biblique, le Père Étienne Amouzou dit « encourager les initiatives telles que les études bibliques, les formations, les camps bibliques, les cours d’alphabétisation, les émissions radiophoniques organisées par certains diocèses, paroisses et institutions » pour soutenir l’enseignement biblique au Togo. Pour l’heure, la Bible est déjà traduite dans plusieurs langues comme éwé et kabyè (intégralement) et mina, bassar, ifè, akposso, moba (partiellement).

Commentaire d'article

Umalis