Société

Sommet ouest-africain: les OSC planchent sur le protocole de démocratie et la bonne gouvernance de la CEDEAO à Lomé

Les acteurs de la société civile des 15 pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sont à Lomé depuis ce jeudi 13 juillet, pour le sommet ouest africain sur le protocole de la démocratie et de la bonne gouvernance de la CEDEAO. Les travaux de ce sommet ont été ouverts par le représentant permanent de la CEDEAO au Togo, l’Ambassadeur Garba Lompo.

Il s’agit pour les Universités sociales du Togo (UST), organisation initiatrice du sommet, de créer des synergies d’actions sociales, citoyennes et syndicales ouest africaines pour la promotion de la bonne gouvernance dans l’espace communautaire et de faire des plaidoyers auprès des décideurs en vue de les amener à reprendre les discussions sur le projet de réforme afin d’aboutir à un document de protocole qui prend en compte les droits et aspirations des populations de l’Afrique de l’Ouest.

Ainsi, plusieurs conférence-débats vont meubler ces trois jours de rencontre. Bonne gouvernance et citoyenneté : rôle des sociétés civiles africaines, Bonne gouvernance: Un vecteur fiable de développement, L’armée et les forces de sécurités dans un État démocratique, sont entre autres thématiques. A l’issue de la rencontre, des recommandations en termes d’amendement au protocole sous fond d’une déclaration du sommet citoyen de Lomé seront remises au représentant de l’Institution sous régionale et aux autorités du pays .

Participent à ce sommet, le chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo, Nicolas Martinez Berlanga, des responsables des partis politiques de l’opposition au Togo, des responsables des organisations de la société civile et des organisations syndicales des pays membres de la CEDEAO.

Commentaire d'article

Umalis