Culture & Réligion

Dunenyo zâ pour rassembler les communautés fondatrices de la ville de Lomé

En vue de restaurer la culture et la tradition Éwé à Lomé, aura lieu du 10 au 20 août prochain, la première édition de la fête traditionnelle des communautés Bè, Agoènyivé et Aflao du Grand-Lomé, dénommée « Dunenyo zâ ». L’évènement a été lancé ce jeudi à Lomé en présence des chefs traditionnels de ces trois communautés, dont Togbui Mawuko Adéla Aklassou IV de Bè.

La fête traditionnelle « Dunenyo zâ » se veut rassembleur des descendants des fondateurs de la ville de Lomé autour de leur histoire commune. L’objectif, est de permettre à ces derniers de se l’approprier, la réhabiliter et de la transmettre aux générations présentes et futures.

« Culture et tradition face aux enjeux de développement durable », c’est le thème retenu pour cette première édition. Pour Elom Dadji, président du Conseil fédéral de Dunenyo Zâ, il s’agira au cours des dix jours que va durer la fête, de réfléchir également sur les sujets relatifs au développement de leurs communautés.

Plusieurs activités sont donc au programme de cette fête ; des prestations culturelles et traditionnelles, des manifestations sportives de masse, et une foire alimentaire couplée de concert musical de chants et chorales. Pour boucler la boucle, il est prévu un rassemblement populaire dénommé « l’arbre à palabre en Éwé pour raconter l’histoire du peuple Éwé depuis son exode de Notsé jusqu’à son installation sur les parties sud des pays tels que le Togo, le Ghana, le Bénin et le Nigeria.

Commentaire d'article

Umalis