Sécurité Société

Togo : Chauffeurs de taxi, respectez les normes de sécurité, plus de gaz butane !

Rouler au gaz butane est devenu depuis quelques temps le premier choix des chauffeurs de taxi à Lomé. Vu l’ampleur du phénomène, une note du gouvernement datant du mois de novembre 2016 a interdit l’utilisation du gaz butane par les conducteurs de taxi. Cependant, certains taximen continuent de rouler au gaz au mépris de la sécurité des passagers et de leur propre sécurité.

En effet, les raisons évoqués par les chauffeurs de taxi pour se justifier sont variées. Pendant que les uns soulignent les avantages financiers que procure l’utilisation du gaz butane, d’autres mettent la responsabilité sur le gouvernement qui ne cesse d’augmenter périodiquement le prix du carburant à la pompe. En guise d’exemple, un utilisateur de cette source d’énergie établit cette comparaison : quinze (15) litres de carburant à 9.000 FCFA permettent de parcourir la même distance que le gaz butane qui coûte 6.500 FCFA. Le choix penche donc sur ce qui avantage le plus.

« Même si les chauffeurs voient juste l’aspect financier immédiat, c’est un réel danger. Ces adaptations artisanales ne respectent pas les normes de sécurité. Ils s’exposent et exposent tous les autres usagers au danger en cas d’explosion d’une bouteille », indique un officier de la Police nationale. « S’il s’agit d’un véhicule conçu à l’origine pour fonctionner avec du gaz, le problème ne se pose pas. Mais les adaptations artisanales doivent être bannies et les fautifs seront sévèrement punis », renchérit-il.

Commentaire d'article

Umalis