Politique

Togo : Abass Kaboua réitère sa confiance à la Commission de réflexion sur les réformes

Devant l’hostilité qu’affichent certains partis politiques et acteurs de la société civile vis-à-vis de la Commission de réflexion sur les Réformes politiques mise en place par le Chef de l’Etat togolais et par rapport à l’ajournement des travaux sur le projet de loi sur les réformes soumis par l’ANC et l’ADDI, le président du MRC (Mouvement des Républicains Centristes) appelle à la patience.

Au cours d’une émission sur la radio Kanal Fm, l’homme politique dit nourrir l’assurance quant au fait que les réformes tant attendues seront bel et bien faites. Pour cela, les togolais et toute la classe politique de l’opposition devront s’armer de patience et attendre « la première mouture du travail de la Commission de réflexion sur les réformes ».

Cet ancien membre du Collectif Sauvons le Togo (CST) pense que pour effectuer des réformes constitutionnelles et institutionnelles qui répondent aux attentes, il va falloir étudier les deux dernières constitutions (celles de 1992 et 2002) afin de « tirer les points qui peuvent arranger les Togolais ». En ce qui concerne la loi sur la création des communes, Abass Kaboua ne cache pas sa désapprobation à propos du nombre excessif de communes.

Commentaire d'article

Umalis