Politique

Purification du Togo/ Prières, rituels, cérémonies…Toute une polémique autour de l’évènement

Le Togo a écrit une nouvelle page de son histoire en effectuant une série de cérémonies pour « purifier » le Togo souillé par le sang des victimes tombées lors des violences qu’ont connu le pays entre 1958 et 2005. Pourtant loin de connaitre l’assentiment de tout le peuple, le processus a été décrié par plusieurs togolais. « Mise en scène », « tragi-comédie », « gâchis », les pseudos sont diverses.

Le Togo est il vraiment purifié après la semaine écoulée ? Les acteurs de la société s’évertuent à soutenir le contraire. En effet depuis l’annonce de l’événement jusqu’à son enclenchement le 06 juillet denier, les réactions n’ont pas cessé de fuser. D’abord ce sont les responsables de différents partis politiques qui se sont prononcé sur la question, ensuite les acteurs de la société civile, puis certains particuliers à travers interventions médiatiques, notes publiques, réactions au cours de différentes émissions…chacun y est allé de son commentaire.
Pour beaucoup, tant que les bourreaux des victimes n’ont pas fait acte de contrition, purifier le Togo serait illusoire. D’autres estiment que la purification du pays sans la collaboration des hommes qui ont marqué l’histoire politique du Togo n’a pas lieu d’être. Notamment Agbeomé kodjo( dont le nom et souvent revenu dans l’affaire freau jardin, lors des audiences publiques de la CVJR), Léopold nininvi, Edem Kodjo, Yaovi Agboyigbo, etc.
Certains estiment également que tant que l’alternance, cause principale de plusieurs violences, n’est effective au Togo, cette cérémonie est fortuite.
Qu’en sera-t-il du sang versé depuis 2005 jusqu’alors ? Se demandent enfin beaucoup d’autres. Une autre cérémonie est elle prévue à cet effet ? Le débat reste ouvert. Pour l’heure Awa Nana et sa troupe ont fait leur part.

Commentaire d'article

Umalis