Faits divers

Nouvelle mesure dans la zone CIMA : La compagnie d’assurances Allianz Togo dénonce !

A l’initiative de l’Unesco, une rencontre des Actuaires Africains a eu lieu le 29 juin dernier. Une décision non moins importante a été prise : toutes les compagnies d’assurances qui émanent de l’autorité des Conférences Inter-africaines devront désormais augmenter le niveau de leur capital minimum à 5 milliards de FCFA.

Cette mesure rencontre des désapprobations mais seule la compagnie d’assurances Allianz Togo est montée au créneau. Mettre les assureurs sur des normes internationales, leur donner les moyens nécessaires de couvrir les grands risques, leur permettre de se mettre à la hauteur des multinationales implantées dans la zone CIMA, voilà entre autres les raisons qui selon les initiateurs justifient cette nouvelle mesure. « L’ensemble des parties prenantes a été consulté pour fixer le montant de 5 milliards FCFA », ajoute le secrétaire général de la CIMA, Issofo Nchare.

Cependant, la Directrice Générale d’Allianz Togo, Nelly Mongosso, a exprimé toutes les implications de cette nouvelle mesure qui ne constitue en aucun cas un avantage pour les compagnies d’assurances togolaises. D’après son analyse, la hausse du capital minimum de 5 milliards de FCFA provoquera automatiquement la disparition de plusieurs compagnies d’assurances. « L’augmentation du capital réglementaire doit être aménagée, sans quoi, nous nous retrouverons dans une situation de quasi-monopole, voire de disparition des acteurs à terme, au Togo», craint-elle.

Commentaire d'article

Umalis