Santé

Le Togo s’engage plus à assurer le service de planification familiale

Le ministre de la santé et de la protection sociale du Togo, le Professeur Moustapha MIJIYAWA veut renforcer le système d’approvisionnement en intrants et l’offre de services de planning familial. C’est un engagement qu’il vient de prendre à Londres dans le cadre du sommet mondial sur la planification familiale (PF), auquel participe le Togo.

C’est donc pour palier le problème de rupture des intrants PF dans les centres de santé, que le ministre s’engage à contribuer au programme de partenariat de Ouagadougou « pour 2,2 millions d’utilisatrices de méthodes de PF d’ici 2020 ». A cet effet, le ministre prévoit mettre à cette échéance 141 000 femmes togolaises sous méthodes modernes de planification familiale.

Le professeur Moustapha MIJIYAWA prévoit également la mise en place d’un système de contractualisation avec les structures sanitaires privées, en matière de l’offre des services PF à la population.

Notons que le Togo est l’un des pays à faible taux de couverture en matière d’offres de service de planification familiale. Cela est dû en partie aux préjugés et rumeurs sur ces services, d’où un appel au changement de comportement.

Commentaire d'article

Umalis