Faits divers

Epreuves du Bac 2 au Togo: Un surveillant expulsé dans un centre d’écrit à Niamtougou

Les épreuves de l’examen du Baccalauréat 2ème partie ont commencé cette semaine sur toute l’étendue du territoire togolais. A Niamtougou, une localité de la préfecture de Doufelgou, une scène s’est produite dans la journée du mardi 11 juillet. Selon les informations, le superviseur d’un Centre d’écrit a expulsé un surveillant pour une raison qui ne tient pas la route.

Sans analyse des faits, Mr Komlan, un professeur de français a été prié de prendre la porte. Au fait, il est accusé par le chef centre de communiquer avec les candidats alors que, selon les témoins, deux candidats étaient arrivés en retard et suivant les instructions, ils ont déposé des rabats sur la table des absents. « Au moment de la distribution des épreuves, des candidats signalent aux surveillants que l’épreuve n’avait pas été laissée à la place des absents. C’est à ce moment que le Chef salle, M. Komlan répond aux candidats en disant à ceux-ci qu’il ne pouvait pas laisser l’épreuve en l’absence du candidat »

Sur ce, arriva le sieur Adanou qui interpelle le Chef de Salle et lui reproche de discuter avec des candidats. Sans prendre le temps d’écouter les explications des autres collègues, celui-ci a à l’instant même demandé à l’enseignant de l’attendre au secrétariat. « A sa grande surprise, le superviseur lui annonce sa suspension de la surveillance et précise qu’il virera des gens même le jeudi et que ces derniers ne toucheront à aucun rond des sous (des dérisoires 18 000 FCFA) de leur travail précédemment accompli ! », rapporte un témoin.

Commentaire d'article

Umalis