Société

Des acteurs entretenus sur les dispositions du code des personnes et de la famille révisé

Le Caucus des femmes parlementaires de l’assemblée nationale avec l’appui du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), a animé une séance de dissémination sur les nouvelles dispositions du code de la famille et des personnes et du code pénal. C’était ce lundi à Dapaong au nord du pays. Plus de 200 participants (femmes leaders, officiers de police judiciaire, magistrats, religieux et chefs des cantons de la préfecture de Tone) y étaient conviés.

C’était une session de dissémination qui a pour but de permettre à ces participants en l’occurrence les femmes de s’approprier les dispositions de ces codes révisés, afin de garantir la stabilité des ménages et la paix sociale. Pour Ibrahima Mémounatou présidente du Caucus, l’idée est de sensibiliser les hommes et femmes sur la portée juridique de ces textes législatifs en matière d’équité genre.

Cependant, pour permettre à tous les citoyens de connaitre leurs droits et devoirs, elle a invité les acteurs à une application effective des textes avant d’ajouter que « nul n’a le droit d’ignorer la loi ». Pour information, le code des personnes et de la famille et le code pénal révisés, ont donné une place de choix à la femme.

Commentaire d'article

Umalis