Sports

Cabinda 2010 : Ce que pense le togolais Kodjovi Obilale de la condamnation de Rodriguez Mingas

Il est le miraculé de la tragique attaque de Cabinda perpétré contre la délégation togolaise en route pour la Coupe d’Afrique des Nations Angola 2010. Il était alors le gardien des Eperviers du Togo. Il s’en est sorti avec des séquelles à vie. 7 ans après, un Français identifié comme un chef des rebelles cabindais a été condamné à cinq ans de prison en plus d’une amende de 450 000 euros à payer à l’ancien gardien des Eperviers. Voici l’avis de l’ex-international togolais.

Pour avoir revendiqué l’attentat du Front de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC), Rodrigues Mingas a été condamné par le Tribunal de grande instance de Paris. A cet effet, Kodjovi Obilale dit être soulagé par la sentence du Tribunal « surtout le fait qu’il écope de 5 ans de prison ferme ». Cependant, indique-t-il, « ce serait compliqué d’obtenir les dédommages et intérêts estimés à 450.000 euros. Car monsieur Rodrigues Mingas n’est pas solvable ».

Kodjovi Obilalé, l’ancien gardien du club amateur de Pontivy, a publié en décembre 2015 un ouvrage  intitulé « Un destin foudroyé » dans lequel il raconte son calvaire et ses espoirs. Rappelons que ce drame national avait pour bilan deux morts dont le journaliste Stan Ocloo et l’entraîneur adjoint des Eperviers Amélété Abalo ainsi que plusieurs blessés dont Kodjovi Obilalé devenu handicapé à vie.

Commentaire d'article

Umalis