Economie

Togo / Régression des activités au PAL : Une situation imputable au règlement relatif à la charge à l’essieu ?

5 300 000 tonnes de conteneurs enregistrés de janvier à avril 2017 contre 13 000 000 l’année dernière au cours de la même période. Des résultats qui confirment le recul du trafic au Port Autonome de Lomé (PAL). Selon les responsables, plusieurs raisons expliquent cette situation même si l’application du règlement 14 relatif à la charge à l’essieu semble être la cause majeure.

Elément moteur de l’activité économique  du Togo, le Port Autonome de Lomé (PAL) concentre plus de 80% des échanges commerciaux et produit une grande part des recettes fiscales du pays. Cette plateforme administrée par Bolloré et LCT (Lomé Container Terminal) représente la porte d’entrée de tous les produits importés destinés aux pays de l’hinterland (Burkina Faso, Mali, Niger).

« Effectivement, nous avons constaté que le trafic s’est baissé. Pour certains, cette situation est liée à l’Application non concomitante du règlement qui répartit les charges à l’essieu. Cela fait que certains ont préféré aller dans un autre port que celui de Lomé. Pourtant, c’est une mesure qui va dans l’intérêt des opérateurs économiques. C’est pour le bien du pays et celui des transporteurs. Mais ils pensent que c’est en surchargeant leurs camions qu’ils gagneront plus. Et cela nous a vraiment pénalisés », explique le Contre-amiral Fogan Adegnon, Directeur Général du Port Autonome de Lomé.

Par conséquent, le gouvernement a tenu à modifier certaines dispositions de ce règlement pour renverser la donne.

Commentaire d'article

Umalis