Société

Thomas N’Soukpoé : La campagne de purification du Togo n’est qu’une « parodie »

La mission de réconciliation confiée au Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) est en cours avec l’étape de « purification » entamée depuis hier avec les prêtres et chefs traditionnels. A ce sujet, les partis politiques de l’opposition, les Organisations de la Société Civile et les citoyens togolais réagissent chacun selon l’angle d’analyse de cette démarche. Pour sa part, Thomas N’Soukpoé du Bloc d’Action pour le Changement (BAC) a exprimé son opinion sur Victoire Fm.

« Ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui rentre dans le cinquantenaire de Gnassingbé père et Gnassingbé fils. C’est Sylvanus Olympio et Eyadéma qui ont consacré le pays à l’esprit de l’eau qui est vodou Ablo. Les traditionnels sont dans leur logique, les musulmans seront dans leur logique aujourd’hui et nous les chrétiens seront dans notre logique le dimanche prochain », a dévoilé celui qui se proclame porte-parole des prophètes du Togo.

A travers une lecture biblique du processus de purification, Thomas N’Soukpoé propose que des actes de purifications soient effectués sur « sept collines » et dans « sept fleuves » selon une révélation à lui faite. L’homme renchérit qu’il y a une condition à ce que la purification soit totale : « Faure Gnassingbé doit prendre un engagement solennel devant le peuple togolais, que le sang ne coulera plus. Il revient à celui qui dirige de venir devant le peuple pour donner le signal fort qu’il n’y aura plus ça. Demander pardon pour ce que son père a fait et aussi pour les bourreaux. Aussi, il reviendra à l’opposition de faire sa part. Faure peut venir en face du peuple pour présenter des excuses publiques ».

Commentaire d'article

Umalis