Société

Togo/Droit des enfants :Terre des Hommes veut protéger les enfants migrants

L’immigration des enfants face aux différents conflits que connait notre monde est devenu un épineux problème de société .La plupart de ces enfants empruntent la voie  côtière passant par les métropoles des cinq pays du Golfe de Guinée, entre Abidjan et Lagos. Pour améliorer le sort de ces enfants généralement exposés au sous-emploi dans des mines ou des plantations, l’ONG Terre des Hommes lance le projet CORAL. Le projet vise à améliorer la protection de ces enfants migrant le long du corridor.

On estime à environ 90%  le nombre d’enfants migrants qui empruntent la voie du corridor chaque année. Un nombre elevé de mineurs à qui Terre des Hommes veut garantir un meilleur avenir.

« Il s’agit d’assurer le renforcement du cadre politique légal et institutionnel aussi bien au niveau local, national et transnational  et de s’assurer que tout au long de leurs flux migratoires, les enfants migrants aient accès au mécanismes de coordination grâce à la synergie et à la complémentarité des actions des acteurs formels et informels aussi bien dans les zones de départ , de transit que de destination » a expliqué   Mr ETSE Yawo  chef bureau Terre des hommes au Togo.

Au Togo 5000 enfants bénéficieront de ce projet dans 4 localités (Lomé, Aného, Vogan, Kévé) sur les 25 retenus dans la sous-région.

Le projet CORAL est  financé à hauteur de 1.450.630.000Francs CFA par l’Union Européenne et est mis en œuvre avec le partenariat du Mouvement Africain des Enfants et jeunes Travailleurs (MAEJT)représenté au Togo par l’Association Enfants et Jeunes du Togo (AEJT-DE) et ENDA Jeunesse Action.

Le projet  s’étend  sur une durée de trois ans (2017-2020)et sera effectif  dans cinq pays africains notamment la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Benin le Nigeria et le Togo.

 

 

Commentaire d'article

Umalis